Coup de balai sur la toile jusqu'au 30 septembre !
>>

Dr. Martens Pascal Cherry Red Antique Temperley

Réf : 21154600
160,00 €
Choisissez votre taille   
  • 36
  • 37
  • 38
  • 39
  • 40
  • 41
Taille non disponible ? Être informé de sa disponibilité
En stock - Livraison en 2-3 jours ouvrables

DescriptifRetour en haut

Doc Martens vous propose ici la bottine "Pascal".
La voici dans sa dernière version et un coloris inédit Cherry Red Antique Temperley.
Véritable produit phare de la marque, c'est une référence parmi nos bottines femme.

Plus produit :
- Tige montante en cuir.
- Doublure en cuir et toile.
- Coloris légèrement foncé sur la pointe et le talon.
- Tirette "Air Wair" au talon.
- Cousu 'GoodYear' avec coutures apparentes sur la semelle intercalaire.
- Botte à 8 œillets.
Voir aussi : Guide de tailles chaussures Dr. Martens

CaractéristiquesRetour en haut

  • Couleur : Bordeaux
  • Matière : Cuir
  • Fermeture : Lacets
  • Saison : Automne Hiver
  • Collection : 2016
  • Genre : Féminin
  • Age : Adulte
  • Semelle extérieure : Caoutchouc
  • Doublure et semelle intérieure : Cuir, Textile
  • Hauteur de talon : Plats
  • Forme du bout : Bout rond

La marqueRetour en haut

L’histoire Dr. Martens remonte à la fin des années 50 avec comme personnages principaux un docteur allemand, Klaus Maertens et un industriel britannique Bill Griggs, spécialisé dans la chaussure utilitaire. Le premier inventa la toute première semelle à coussin d’air. Le second démocratisa le procédé. De cette alliance curieuse allait naître le 1er avril 1960 une chaussure mythique, qui demeure inchangée à ce jour. Le phénomène Dr. Martens allait se propager à une vitesse unique en son genre. Sans la moindre campagne publicitaire, Dr. Martens allait devenir une « marque », au sens premier du terme et marquer de son empreinte génération après génération. Dr. Martens était au départ destinée à conquérir le marché des chaussures industrielles. Mais les qualités intrinsèques du produit (design, confort, robustesse) et son origine prolétaire, allaient finalement conditionner la marque à devenir un symbole identitaire.